espace
client

Le Diagnostic Technique Global : un outil de prévention efficace pour les copropriétés

Avec le temps et sans un contrôle régulier de son état général, une copropriété peut cumuler de nombreuses dégradations dont certaines peuvent impacter sa pérennité de manière considérable et occasionner, en cas de nécessité de travaux, des charges conséquentes qui peuvent alourdir fortement les budgets des copropriétaires, moins enclins alors à se lancer dans un projet de rénovation.

Avec le Diagnostic Technique Global, instauré par la loi Alur et dont l’objectif principal est d’aider les copropriétés à prévenir toute dégradation pour pouvoir mieux la maîtriser, les copropriétaires bénéficient d’un dispositif très performant et dans tous les cas obligatoire à la mise en copropriété d’un immeuble de plus de 10 ans.

Le DTG l’est aussi lors d’une procédure d’insalubrité initiée par les pouvoirs publics.

Mais qu’en est-il pour les copropriétés existantes ?

Il s’avère dans ce cas que, bien que n’étant pas obligatoire, le DTG doit quand même être soumis au vote à la majorité simple lors d’une assemblée générale, afin que les copropriétaires aient l’occasion de décider si oui ou non cette étude exhaustive leur parait avantageuse, ce qui à première vue semble bien être le cas.

En effet, un Diagnostic Technique Global est l’occasion pour les copropriétaires de passer en revue leur patrimoine dans de nombreux domaines puisque cette expertise, qui ne peut être réalisée que par un professionnel dûment qualifié et certifié, comprend : - un examen des parties et équipements communs présents dans la copropriété - un bilan de la situation du syndic au regard de ses responsabilités législatives et réglementaires - un compte-rendu des améliorations possibles tant au niveau technique que patrimonial - un DPE collectif (présence de moins de 50 lots) ou un audit énergétique (50 lots ou plus) - une estimation succincte des travaux nécessaires, répartis sur dix ans, pour conserver l’immeuble en bon état.

Ainsi, au terme du diagnostic technique global et si celui-ci fait ressortir que la copropriété nécessite une rénovation, les copropriétaires sont invités à voter de nouveau pour décider d’un plan de travaux à mettre en œuvre sur plusieurs années ainsi que sur ses modalités de réalisation, ce qui démontre que cet outil évite aux intéressés de s’endetter par une prise en charge trop rapide et globale du coût d’éventuels travaux et ce, dès le début des opérations.  

DPE Paris 6 Nos techniciens
sont certifiés
Diagnostic immobilier Paris 5 Notre
actualité
DPE Paris 5 Paiement en
ligne sécurisé

Nos services


Loi
Boutin

Loi
Carrez

Diagnostic
Gaz

Expertise
Plomb

Diagnostic
Amiante

Diagnostic
Termites

DTG - Audit
énergétique

Diagnostic
Électricité

Diagnostic
ESRIS

Diagnostic
DPE

Plans
2D/3D

Plomb dans
l'eau

Accessibilité
Handicapé

Mise en
copropriété

NOS RÉALISATIONS

Diagnostic immobilier Paris 7 DPE Paris 7 Diagnostic immobilier Paris 4 DPE Paris 4

Assurance & Certification

Diagnostic immobilier Paris 13